www.ac-lille.fr

Toute l'actualité

PARTAGER CETTE PAGE
En savoir plus

Quatre lycées de l'académie récompensés aux Olympiades nationales de physique
En direct des écoles, collèges et lycées

La finale s'est déroulée les 2 et 3 février 2018 à Toulouse. Les élèves ont présenté leurs projets et réalisé des démonstrations devant un jury. Le lycée Edouard Branly de Boulogne-sur-Mer a reçu un premier prix.

Les Olympiades de physique s'adresse aux lycéens. C'est un concours scientifique qui existe depuis 25 ans et qui pour objectif de permettre aux élèves de développer un projet scientifique expérimental. Ils choisissent librement le sujet de travail et doivent l'axer sur la physique.

Cette année, quatre établissements de l'académie de Lille ont été récompensés lors de la finale nationale.

1er prix national :
  • Lycée Edouard Branly de Boulogne-sur-Mer
2ème prix national :
  • Lycée Colbert de Tourcoing
 3ème prix national :
  • Lycée des Flandres d'Hazebrouck
  • Lycée Jean Perrin de Lambersart

Lycée Edouard Branly de Boulogne-sur-Mer

Laurie, Julie, Adrien et Stéphanie sont scolarisés en terminale S. Dès le mois de septembre, ils ont consacré une grande partie de leur mercredi après-midi à la préparation du concours des Olympiades de physique, encadrés par Monsieur BURIDANT et GAIGNEUR professeurs de physique. Cette année, les élèves se sont interrogés sur l'origine de la figure géométrique qui se forme quand on dépose une goutte d'eau de Cologne sur de l'huile.

A partir d'une certaine concentration du produit, il est en effet possible de voir apparaître de très jolis motifs (effet MARANGONI) qui font penser à des fleurs. Les élèves ont donc intitulé leurs recherches scientifiques « opération marguerite ».

Par l'originalité de leur travail et l'aisance de leurs démonstrations, ils ont conquis le jury académique puis national et se voient dotés de beaux prix. Ils auront, en particulier l'opportunité de retourner à Toulouse pour visiter le CNES et la cité de l'espace. De quoi les conforter sur leur projet de poursuite d'études peut-être. L'aventure n'est pas terminée puisque les élèves se consacrent désormais à la préparation du concours CGénial.

Lycée Colbert de Tourcoing

Zoé et Arthur sont en classe de terminale S et ont débuté ce projet dans le cadre des TPE en 1èS. L'idée du projet est née suite au stage d'observation que Zoé a réalisé en juin 2016, alors qu'elle était en seconde : elle a passé une semaine au LASIR, Laboratoire de Spectroscopie Infrarouge et Raman, situé sur le campus de l'Université de Lille. Le spectroscope qu'elle a étudié possède une capsule de lévitation acoustique servant à piéger des gouttes contenant des aérosols, de façon à pouvoir les étudier dans leur milieu naturel. Elle a monté un projet de TPE l'année suivante sur ce sujet, rejointe par Arthur.

Une entreprise basée sur le campus de Villeneuve d'Ascq, produit des transducteurs ultrasonores qui permet de tester la lévitation acoustique. Cette entreprise, SINAPTEC, a accueilli les deux élèves et leurs professeurs pour discuter du projet et leur a vendu un premier transducteur de 60W. Les premiers essais ont été infructueux car la puissance du générateur ne suffisait pas pour alimenter ce transducteur. Les études théoriques ont ensuite été menées.

Les deux lycéens reconnaissent avoir été impressionnés par le jury national, d'autant qu'ils sont passés les premiers. Au cours de cette aventure, ils ont partagé leur expérience avec tous les jeunes rassemblés à l'INSA sur le campus de Toulouse.

Olympiades nationales de physique Olympiades nationales de physique

 

Lycée des Flandres d'Hazebrouck

L'équipe formée de Pauline, Louise, Nicolas et Aloys, élèves en 1ère S1, s'est rendue de mercredi à dimanche à l'INSA de Toulouse pour se confronter aux 25 autres équipes sélectionnées.

Leurs travaux sur la résonance acoustique leur ont permis de créer un système pour mesurer le volume de différents objets en soufflant dans des bouteilles. La présentation de leur sujet intitulé : « Souffler pour mesurer ». Les élèves ont d'abord choisi de travailler sur les sons émis par les bouteilles lorsqu'on souffle sur le goulot. Leur démarche est restée purement expérimentale dans un premier temps.

En effet, ils ont cherché à identifier les paramètres pouvant modifier les sons produits par les bouteilles (souffleur, forme du vase, dimensions du goulot). Ils ont dû émettre des hypothèses, imaginer des protocoles de mesures, les réaliser, et valider ou non les idées de départ. Pour y parvenir, ils ont développé de nombreuses compétences interdisciplinaires de la création d'un vase de mesure à son impression 3D, de la réalisation de mesures à leur exploitation. 

Dans un second temps, ils ont cherché le modèle physique qui pouvait illustrer leurs observations et ont vérifié l'accord entre le modèle et leurs mesures. Enfin, ils ont utilisé leurs résultats pour créer un système permettant de déterminer le volume d'un objet en soufflant dans un vase le contenant.

Olympiades nationales de physique Olympiades nationales de physique

  

PARTAGER CETTE PAGE
  • imprimer
  • Agrandir / Réduire

Les directions des services départementaux

Carte des établissements de France


Les organisations du temps scolaire des écoles maternelles et élémentaires publiques (OTS) pour l'année 2015-2016


DISPOSITIF VIGIPIRATE "ALERTE ATTENTAT"

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère


Saisir les services de l'État


Services en  ligne de l'éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services



ecolenumerique.education.gouv