Informations Covid-19 | Examens et concours

Toutes les épreuves des examens et concours devant avoir lieu à compter du 16 mars sont reportées jusqu'à nouvel ordre.

Report des examens nationaux et des concours prévus d’ici au 5 avril 2020 - education.gouv.fr

  www.ac-lille.fr

PARTAGER CETTE PAGE

Cérémonie de clôture du projet liberté d'expression «Libre de droit»
Actualités DSDEN Nord

Après deux ans et demi d'investissement, s'est déroulée, ce vendredi 28 juin 2019 à 18h, la cérémonie de clôture du projet « liberté d'expression, libre de droit » au sein du Tribunal de Grande Instance de Lille.

Le projet « Libre de droit » est le fruit d'un partenariat entre l'Académie de Lille et le Conseil Départemental de l'Accès au Droit du Nord (CDAD). M. Bruno Claval, Directeur Académique Adjoint des Services de l'Éducation Nationale, inspecteur d'académie, a piloté ce projet initié par M. Tristan Gervais de Lafond en sa qualité d'ancien président du TGI et du CDAD.

 

                     

Mme Brigitte LHERBIER, sénatrice du Nord

et M. Bruno Claval.

Intervention de M. Tristan Gervais de Lafond,

en sa qualité d'ancien président du CDAD du Nord

et du TGI de Lille


M. Xavier Puel, président du TGI de Lille rappelle le contexte du projet.

Après les prises de parole successives de Mme Brigitte LHERBIER, sénatrice du Nord, de M. Xavier Puel, actuel président du TGI de Lille et de M. Tristan Gervais de Lafond, premier président de la cour d'appel de Montpellier, M. Claval a présenté les quatre établissements participant au projet (lycées Sévigné, Gambetta, Le Corbusier de Tourcoing et Jean Rostand de Roubaix). Chaque lycée a ensuite présenté sa production.

 

                     

Présentation des films du lycée Sévigné de Tourcoing

Présentation des films du lycée Jean Rostand de Roubaix.

Présentation du film du lycée Gambetta de Tourcoing

Présentation du site Internet par M. Nour-Eddine KARBOUBI

(lycée Sévigné de Tourcoing)

Ensuite, M. Claval a remercié l'ensemble des partenaires et notamment les élèves, leurs professeurs, les intervenants ayant contribué à la réalisation de la production filmée et les chefs d'établissements. Enfin, Mme Flaszenski, secrétaire générale du CDAD a apprécié ce travail collaboratif et a remercié M. Claval pour son pilotage.
Ont également participé à cette cérémonie, M. Pierre Roussel, directeur du greffe du TGI de Lille et Mme Marie Claude Boutard, magistrate honoraire. M. Mathieu Clouet, IA-IPR d'histoire-géographie et référent académique autour des questions d'Enseignement Moral et Civique a accompagné les équipes et a contribué à la réussite de ce projet qui trouve sa source initiale dans les attentats de janvier 2015 et la contestation, dans certains établissements secondaires, de la minute de silence organisée en hommage aux victimes assassinées. L'attitude de quelques élèves n'a alors pas manqué de surprendre : méconnaissance de la Justice, soupçon d'un « deux poids, deux mesures » nourri contre les institutions (notamment l'École), rejet par des lycéens de lois perçues comme dirigées contre eux... Il a semblé utile et nécessaire de mobiliser les énergies collectives et de proposer une réponse vivante aux difficultés à approcher le droit sous la forme d'un DVD réalisé par et pour des élèves (lycée Le Corbusier de Tourcoing) et d'un site Web produit par le lycée Sévigné offrant des outils pédagogiques et des ressources complémentaires variées pour prolonger la réflexion : http://www1.ac-lille.fr/cid143389/libre-de-droit.html

              

Intervention de Mme Flaszenski,

secrétaire générale du CDAD du Nord

Échange entre les participants au projet

Ce projet s'inscrit de fait dans les finalités de l'École de la République et, notamment, dans celles de l'enseignement moral et civique institué en 2015. Le Code de l'éducation stipule : « outre la transmission des connaissances, la Nation fixe comme mission première à l'école de faire partager aux élèves les valeurs de la République » (article L111-1). Le partenariat avec le ministère de la Justice pour répondre à cette exigence s'est imposée comme une évidence. Notre conception républicaine de la citoyenneté est en effet étroitement liée à la loi et au droit.
Former des citoyens, c'est d'abord mettre en évidence les droits et les devoirs de ceux-ci. Comme les autres démocraties, la France s'est dotée de lois qui précisent et protègent les droits des individus d'une part, garantissent la vie en collectivité et le pacte social d'autre part. Il ne saurait y avoir de République sans droit, ni de citoyenneté sans connaissance de ce dernier.
Faire partager les valeurs et principes de la République, c'est donc nécessairement faire connaître, faire comprendre et faire respecter le droit. Connaître pour comprendre, comprendre pour respecter.
Les scènes produites permettent de faire un point juridique sur un ensemble de situations concrètes, et se proposent aussi de faciliter le développement d'une éthique de la discussion menant à la compréhension de l'utilité du droit, à la fois en matière d'autonomie de l'individu et de garantie de la vie en collectivité.

PARTAGER CETTE PAGE
  • imprimer
  • Agrandir / Réduire

Les directions des services départementaux

Carte des établissements de France

Vigipirate Sécurité renforcée Risque attentat

DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité


Saisir les services de l'État


Services en  ligne de l'éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services