Des produits Made in Cousteau au marché de Noël

L'enseignante suit la préparation des élèves

Les élèves du lycée professionnel Jacques-Yves Cousteau de Wasquehal se mettent aux couleurs des fêtes de fin d’année et produisent des douceurs et produits cosmétiques pour le marché de Noël de la ville.

Depuis le retour des vacances de la Toussaint, les élèves et enseignants des filières Bio-industries de transformation et Procédés de la chimie, de l'eau et des papiers-cartons préparent leur participation au marché de Noël : confitures, truffes, pâtes de fruits, sel de bain, crème hydratante…

Les élèves, par groupe de deux, de la production au conditionnement en passant par le contrôle qualité, élaborent un produit destiné à la vente les vendredi 11, samedi 12 et dimanche 13 décembre, avec un objectif : « Il faut que ce soit parfait, les gens vont utiliser nos produits, on veut que ça leur plaise ». C’est avec fierté que quelques élèves se rendront sur la base du volontariat, toujours en binôme, au marché de Noël, au plus près des habitants pour présenter leurs produits.

Il faut que ce soit parfait, les gens vont utiliser nos produits

Deux filières ensemble sur ce projet

Le lycée professionnel Cousteau propose aux lycéens professionnels la filière Bio-industries de transformation (BIDT), filière présentée par les élèves comme une formation insérante où l’on apprend « la transformation de la matière première en produit fini, à l’échelle industrielle ». Cette formation est exclusivement proposée au lycée Cousteau.

Plus d’informations sur la formation sur le site de l’ONISEP

Le baccalauréat Procédés de la chimie, de l'eau et des papiers-cartons (PCEPC) prépare, en trois ans, les élèves aux métiers de techniciens de fabrication, principalement dans les entreprises chimiques, parachimiques et de raffinage mais aussi dans les industries qui utilisent des procédés de production comparables. Les LP Cousteau de Wasquehal et Vinci de Calais proposent tout deux cette formation.

Plus d’informations sur la formation sur le site de l’ONISEP

Les élèves de ces filières sont devenus des consommateurs éclairés : « Quand on voit un produit, nous on sait comment s’est produit, et on regarde différemment ».