Mission de lutte contre le décrochage scolaire

La Mission de lutte contre le décrochage scolaire a un rôle de conseil, d'expertise et d'ingénierie de formation.

La Mission de lutte contre le décrochage scolaire permet la synergie des acteurs et des réseaux de territoires (PSAD/FOQUALE) en lien avec les dispositifs et partenaires extérieurs mobilisés notamment autour de l’Obligation de Formation pour les 16/18 ans. Elle a en outre un rôle de conseil, d'expertise et d'ingénierie de formation avec deux finalités essentielles :

  • La réduction, par des actions de prévention, du nombre de sorties sans diplôme ;
  • La prise en charge les élèves décrocheurs essentiellement de plus de 16 ans en vue d'un raccrochage et/ou d'une qualification reconnue, pour une insertion sociale et professionnelle durable.

Les missions de la MLDS se déclinent autour de deux axes.

Axe de prévention, en lien avec les équipes éducatives

Dans le cadre des Groupes de Prévention du Décrochage Scolaire (GPDS) :

  • repérage des élèves démotivés, absentéistes, en risque de décrochage ;
  • mise en place pour ces jeunes d’entretiens de situation afin de définir leurs attentes et leurs besoins ;
  • aide à l'élaboration collective d'un parcours de remobilisation

Dans le cadre des Parcours de Prévention du Décrochage Scolaire (PPDS) :

  • Nouveau dispositif de prévention, le PPDS est destiné aux élèves en risque de décrochage scolaire repérés au sein des Groupes de Prévention du Décrochage Scolaire (GPDS).
  • Implanté en établissement scolaire, il vise la remobilisation des élèves, la levée des éventuels freins à la réussite et le maintien dans un parcours de formation retravaillé.
  • Le PPDS de bassin peut être envisagé.
  • Les enseignants coordonnateurs de la MLDS proposent et coordonnent ce dispositif au sein des établissements scolaires. Cet accompagnement pourra être renforcé par la mise en place de PAFI et/ou de tutorat.

Axe de remédiation

  • Repérage des jeunes en liaison avec les PSAD, le réseau FOQUALE et les partenaires extérieurs.
  • Accueil du jeune décrocheur et proposition d’un parcours adapté en s'appuyant sur l'offre modulaire des dispositifs de remédiation de la MLDS :
    • Objectif Réussite
    • SAS (Session d’Accueil et de Sécurisation)
    • PARCOURS COMPETENCES
    • PARCOURS IMMERSION
    • PARCOURS FLS
    • DIPLÔME EN POCHE
  • Développement du partenariat avec le monde associatif et les structures d'accueil et d'emploi.

Sur ces deux axes, les enseignants de la MLDS développeront une activité de conseil et d'expertise en ingénierie de formation afin d'aider les EPLE à concevoir des actions innovantes.

Les dispositifs de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS)

Un dispositif à la jonction de la prévention et de la remédiation

Objectif Réussite

Des sessions d’information collectives, complétées par un accompagnement individuel à destination des élèves sans solution et en demande de retour en formation seront organisées par la MLDS dans les CIO.

Ces sessions sont déterminantes pour sécuriser les parcours des élèves non affectés. Sous l’impulsion du responsable FOQUALE et en lien avec le Directeur de CIO, elles permettront de réaliser un bilan des acquis des jeunes et de les accompagner dans leurs choix d’orientation et de formation, de trouver une solution sur places vacantes ou à travers une entrée dans les dispositifs de la MLDS dont le dispositif «SAS» Session d’Accueil et de Sécurisation qui propose un temps d’accompagnement court (6 à 8 semaines).

Des actions de remédiation

SAS (Session d’accueil et de sécurisation)

La Session d’Accueil et de Sécurisation est un temps d’accompagnement court (6 à 8 semaines) dès 16 ans (15 ans avec dérogation) dédié à la prise en charge de l’élève dès la post affectation de septembre. Elle fait suite aux sessions Objectif Réussite (sessions OR) et permet de proposer un accompagnement et un suivi afin de trouver une solution de formation initiale.

Parcours compétences

Le dispositif PARCOURS COMPETENCES est accessible aux élèves de 16 ans et plus (15 ans avec dérogation) les plus éloignés de la formation, en situation de décrochage scolaire mais qui souhaitent s’inscrire dans un parcours d’orientation vers la qualification. Il est implanté en lycée professionnel, sur une durée maximale d’une année scolaire en entrées et sorties permanentes et vise la remobilisation des élèves, l’émergence d’un projet professionnel et la construction de leur parcours de formation.

Parcours immersion

Ce dispositif apporte une réponse individuelle et personnalisée aux élèves de 16 ans et plus (15 ans avec dérogation, de façon tout à fait exceptionnelle et après avoir épuisé les solutions d'une affectation en établissement), sans solution de formation ou d’insertion mais autonomes dans leurs démarches et souhaitant conforter leurs choix d’orientation par de l’immersion en établissement et/ou stages en entreprise mais pour lesquels le PARCOURS COMPETENCES n’est pas la réponse adaptée.

Parcours FLS

Le dispositif PARCOURS FLS est dédié aux jeunes allophones nouvellement arrivés en France, âgés de16 à 18 ans, évalués par le CASNAV, sans solution de scolarisation. Il combine l’apprentissage de la langue française avec la préparation du projet d’orientation en vue d’intégrer une formation qualifiante.

Diplôme en poche

Ce dispositif a pour objectif de permettre aux élèves ayant échoué à l’examen, CAP ou baccalauréat, de repréparer tout ou partie du diplôme ou de préparer un autre diplôme en un an. Dans le cadre de la politique nationale et académique de la sécurisation des parcours des élèves issus de terminales (CAP ou Baccalauréat Général/Technologique/Professionnel), il a pour vocation la validation du diplôme sans tripler la Terminale, en repréparant tout ou partie des épreuves, en tenant compte de leurs acquis et en s’appuyant sur l’alternance.

La Mission de lutte contre le décrochage scolaire, c’est aussi une collaboration dans les dispositifs

Service civique alterné

Le Service Civique alterné permet aux jeunes de 16 à 18 ans d’être accompagnés de manière individualisée dans la construction de leur projet professionnel et/ou de compléter les prérequis scolaires nécessaires à leur retour dans un cursus de formation initiale ou alternée. Parallèlement, ils exercent une mission d’intérêt général. Cet engagement, d’une durée de 6 à 9 mois est porté par une association agréée par le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Clause sociale

La Clause Sociale de Formation (CSF) sous statut scolaire, insérée dans une ou plusieurs entreprises titulaires de marchés publics, permet à un élève en situation de décrochage scolaire de suivre un parcours de formation en entreprise et de construire un projet professionnel. Afin de sécuriser son parcours, allant de 1 à 6 mois, l’élève est accompagné par un ECMLDS.

Contacter la MLDS

Mise à jour : novembre 2022