Mission de lutte contre le décrochage scolaire

La Mission de lutte contre le décrochage scolaire a un rôle de conseil, d'expertise et d'ingénierie de formation.

La Mission de lutte contre le décrochage scolaire a un rôle de conseil, d'expertise et d'ingénierie de formation avec deux finalités essentielles :

  • réduire, par des actions de prévention, le nombre de sorties sans diplôme ;
  • prendre en charge les élèves décrocheurs essentiellement de plus de 16 ans en vue d'un raccrochage et/ou d'une qualification reconnue, pour une insertion sociale et professionnelle durable.

Les missions de la MLDS se déclinent autour de deux axes.

Axe de prévention

Dans le cadre des GPDS et en lien avec les équipes éducatives :

  • repérer les élèves démotivés, absentéistes, en risque de décrochage ;
  • proposer à ces jeunes un entretien de situation afin de définir leurs attentes et leurs besoins ;
  • aider à l'élaboration collective d'un parcours de remobilisation qui pourra s'appuyer sur le dispositif PERSEVAL.

Axe de remédiation

  • Repérer les jeunes en liaison avec les PSAD, les coordonnateurs IEJ et le réseau FOQUALE.
  • Accueillir le jeune décrocheur et lui proposer un parcours adapté en s'appuyant sur l'offre modulaire du dispositif IEJ.
  • Développer un partenariat avec le monde associatif et les structures d'accueil et d'emploi.

Sur ces deux axes, les enseignants de la MLDS développeront une activité de conseil et d'expertise en ingénierie de formation afin d'aider les EPLE à concevoir des actions innovantes.

Les dispositifs de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS)

Un dispositif à la jonction de la prévention et de la remédiation.

PARI (Pôle d'accompagnement et de remobilisation individualisé)

L'objectif de ce dispositif est d'assurer un lien avec le jeune et sa famille en amont et en aval de la procédure d'affectation et d'inscription pour éviter une rupture scolaire et permettre ainsi à tout jeune d'accéder à un parcours qualifiant.
Cet accompagnement s'effectue par un accueil au CIO des jeunes signalés par les GPDS en voie de rupture afin de réduire le nombre de dossiers « absents », par une prise de contact des psychologues de l'Éducation nationale avec les jeunes non affectés à l'issue du 1er tour d'AFFELNET, prise de contact par les psychologues de l'Éducation nationale et/ou les EMLDS avec les jeunes ayant formulé un vœu d'apprentissage pour faire le point sur l'état d'avancement de leur projet et mise en relation avec les coordinateurs IEJ.

Des actions de remédiation

PREMIS (Parcours de réussite et de motivation pour un itinéraire sécurisé)

Le dispositif PREMIS est un temps court, mis en œuvre à l'issue de la commission d'affectation complémentaire de rentrée, pour faciliter l'accès à la formation initiale sous statut scolaire ou statut d'apprenti.

Parcours + (personnalisé)

Ces dispositifs de remobilisation et de remédiation accueillent les jeunes les plus éloignés de la formation afin de les remettre en dynamique de projet tout au long de l'année scolaire.

Les objectifs :

  • Remobiliser les jeunes et faire émerger un projet professionnel pour les amener à poursuivre une formation par voie scolaire, en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation
  • Acquérir et/ou compléter les prérequis nécessaires à l'entrée dans un cursus de formation qualifiante.

Le Parcours + s'articule autour de 4 modules :

  • Le développement de la connaissance et de l'estime de soi
  • L'approche du monde professionnel et la définition du projet
  • Le développement des compétences
  • La préparation à l'apprentissage

QUADOR (QuAlification, diplôme orientation)

Ce dispositif permet aux élèves de valider un diplôme selon des modalités spécifiques et d'élaborer un parcours personnalisé vers la qualification :

  • Repréparer un examen ou une partie d'un diplôme sous forme de modules et en alternance (modules collectifs ou parcours individuels)
  • Préparer en un an un diplôme professionnel de niveau V (modules collectifs).

Ce dispositif doit aussi favoriser la poursuite d'études (qualification de niveau IV, enseignement supérieur) ou l'accès à l'insertion professionnelle.

Le public visé :

  • La repréparation aux examens s'adresse à des jeunes qui, après échec à l'examen, sont sans solution de rescolarisation en classe de Terminale CAP, Baccalauréat Général, Technologique ou Professionnel
  • La préparation accélérée au Baccalauréat Professionnel s'adresse à des élèves de Terminale Baccalauréat Général ou Technologique, qui, après un ou deux échecs à l'examen envisagent une réorientation.

Contacter la MLDS

Organigramme de la Mission de lutte contre le décrochage