Journée mondiale de l'environnement : les actions de l'académie en EDD

En cette journée mondiale de l’environnement, présentation de l’action académique en faveur de l’éducation au développement durable (EDD).

L’académie de Lille s’engage pour l’environnement avec pour objectif une démarche développement durable dans 100% des écoles et établissements scolaires.

Cet objectif repose sur une feuille de route autour de 4 axes :

  • des équipes accompagnés ;

  • l’engagement citoyen des élèves ;

  • la qualité des démarches engagées grâce aux labellisations ;

  • des dynamiques territoriales.

Afin d’atteindre cet objectif, l’académie dispose de différents leviers et dispositifs :

  • Le label E3D ;

  • La création de parlements d’éco-délégués ;

  • La mise en place d’un webinaire dédié.

Le label E3D

Le label E3D est un label du ministère de l’Éducation nationale qui reconnaît la qualité des démarches engagées

De 2018 à aujourd’hui, le nombre de labellisations est passé de 195 à 690, soit 17,8 % des établissements de l’académie.
Cela représente 10,4 % des établissements labellisés à l’échelle de la France. Cette dynamique collective s’enrichit avec désormais la labellisation de réseaux d’établissement et de territoires.

La création de parlements d’éco-délégués

L’année 2019 a été marquée par les premières élections d’éco-délégués dans les établissements du second degré. Afin de faciliter les dynamiques collectives et d’inscrire l’action des éco-délégués dans un territoire, l’académie de Lille initie la création de parlements, comme par exemple dans le bassin Boulogne Montreuil.

La mise en place d’un Comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) à l’échelle du bassin a été un levier fort permettant la mise en lien des établissements autour de démarches Éducation au développement durable (EDD) et notamment la création d’un réseau des éco-délégués. Ces démarches et débats menés en établissements feront l’objet d’un travail en commissions lors de la session du parlement de bassin qui se tiendra lors de la Semaine de l’océan, début juin, à Nausicaa.

Lors de cette session, outre les témoignages d’actions menées sur le terrain (aires marines éducatives, sciences participatives autour des déchets plastiques, préservation de la biodiversité…) des commissions thématiques se dérouleront entre les éco-délégués, des élèves élus du Conseil de la vie collégienne et du Conseil de la vie lycéenne. Ces débats seront éclairés et enrichis par l’expertise d’acteurs sur les thématiques dédiées : chercheurs, ingénieurs, associations, institutionnels.

A l’issu de ce parlement territorial, les propositions émergeantes permettront de nourrir le parlement académique.

La mise en place d’un webinaire dédié

Le 16 mars s’est tenu un webinaire de bassin réunissant des éco-délégués de 27 établissements du bassin de Boulogne Montreuil, bassin ayant mis en place un CESC de bassin. Dans la perspective de la mise en place du parlement académique des éco-délégués, cette réunion virtuelle a eu pour objectif de :

  • permettre aux éco-délégués d’un même territoire de partager des analyses ;

  • susciter des dynamiques collectives liées à l’EDD, avec un horizon territorial qui dépasse l’établissement scolaire ;

  • nourrir la politique académique par les démarches mises en place.

Ce webinaire a permis de travailler l’articulation entre dynamique territoriale et échelle académique en s’appuyant sur une échelle plus restreinte. Le bassin de Boulogne Montreuil est à ce titre particulièrement intéressant : il s’agit d’un territoire rural, possédant une façade maritime. Les enjeux de développement durable y résonnent donc de manière différente (risques liés à la submersion, à l’érosion, impact des mobilités, conséquences des plastiques sur la faune aquatique par exemple).
Les éco-délégués du collège Maxence Van Der Meersch du Touquet ont présenté une illustration des enjeux du développement durable.